Carlos Ghosn évoque un « scénario de reprise prudente en Europe »

Dans un entretien accordé au MONITEUR AUTOMOBILE (15/10/14), le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn explique qu’en matière de voiture électrique, le groupe maintient ses objectifs pour 2020, « même si, effectivement, les choses ont parfois tendance à s’enliser ». « Pour l’heure, les USA représentent les plus grandes opportunités, mais j?attends beaucoup de la Chine. Hier encore, le vice-président chinois était en visite chez Renault et il n’en avait que pour ce type de voiture ! Je pense que le potentiel des BRIC’s est immense, leur pourcentage de voitures pour 1 000 habitants étant encore tellement faible. Nous n’allons donc pas désinvestir, mais bien produire plus localement. [?] Nous sommes conscients de devoir persévérer sur trois facteurs primordiaux : le prix de vente doit absolument baisser, l’autonomie doit nécessairement augmenter et la taille et le poids des batteries doit se réduire », indique-t-il.

M. Ghosn explique par ailleurs que, « pour 2014, nous sommes depuis un bon moment déjà dans un scénario de reprise prudente en Europe » et que les prévisions du groupe « tablent sur un soutien de cette croissance en 2015 ». « En ce qui concerne la Russie, il est évident que Lada souffre du déclin local, mais ce marché doit repartir à la hausse. Et au vu du potentiel, nous sommes tenus d’y soutenir nos efforts », ajoute-t-il.

Alexandra Frutos