Carlos Ghosn évoque les mutations du secteur automobile

Dans un entretien accordé aux ECHOS (3/7/15), le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn explique que, « pris dans son ensemble, le progrès technologique n’est pas destructeur d’emplois ». « Ce qui est vrai, c’est que les emplois changent de nature. Quand les voitures changent par exemple, qu’il faut préparer la voiture autonome ou la voiture zéro émission, nous devons faire appel à de nouvelles compétences. Hier, dans l’automobile, nous étions des assembleurs. Aujourd’hui, nous sommes devenus d’abord des architectes de l’innovation », indique-t-il.

« L’industrie automobile n’a jamais employé autant de monde qu’aujourd’hui à l’échelle du globe. Et nous avons encore des ouvriers, mais des ouvriers de plus en plus qualifiés », ajoute le dirigeant. « Nous devrons tous être de mieux en mieux formés car, avec la révolution digitale, le monde est devenu à la fois plus exigeant et plus impatient. Les clients sont plus informés et attendent des entreprises des produits de plus en plus performants. [?] La voiture d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celle d’hier et celle de demain sera encore différente. Et cet avenir, il faut le construire dès maintenant. Quand votre offre n’est pas au niveau, vous n’avez aucune raison d’exister », souligne-t-il.

Alexandra Frutos