Carlos Ghosn évoque les mutations du secteur automobile

Le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn explique que, « pris dans son ensemble, le progrès technologique n’est pas destructeur d’emplois ». « Ce qui est vrai, c’est que les emplois changent de nature. Quand les voitures changent par exemple, qu’il faut préparer la voiture autonome ou la voiture zéro émission, nous devons faire appel à de nouvelles compétences. Hier, dans l’automobile, nous étions des assembleurs. Aujourd’hui, nous sommes devenus d’abord des architectes de l’innovation », indique-t-il. (Echos)

Alexandra Frutos