Carlos Ghosn évoque l’accord signé chez Renault et les perspectives du marché européen

Dans un entretien accordé à CHALLENGES (21/3/13), le président de Renault Carlos Ghosn explique que l’accord signé avec les salariés français permet « non seulement d’améliorer notre compétitivité, mais surtout de changer durablement l’état d’esprit de l’entreprise. L’engagement de la direction est très clair : nous augmentons la production en France, nous gardons nos corps de métier en France ? celle-ci reste le siège de Renault. Mais cet engagement, les salariés ne l’acceptent pas de façon passive : il y a consensus pour que la base France se mobilise. Avec ce que cela signifie : modération salariale, formation, réorganisation du travail, réduction d’un certain nombre d’emplois, nouvelle organisation industrielle ».

Concernant la crise du marché européen, M. Ghosn estime qu’il « y a un moment où le marché va se stabiliser : les gens ne vont pas brusquement redevenir optimistes, mais ils pourront de nouveau envisager de remplacer leur voiture. Après la bourrasque que nous avons essuyée ces trois dernières années, il faut commencer à penser que nous avons un avenir ».

Alexandra Frutos