Carlos Ghosn, de passage au Brésil, a déclaré être...

Carlos Ghosn, de passage au Brésil, a déclaré être "fortement surpris et impressionné" par l'ampleur du mouvement de protestation à travers le pays, et notamment à Rio ; "On doit attendre avant de pouvoir analyser cette mobilisation ; quelles en sont les raisons réelles ? Est-ce durable ou passager ?", s'interroge le patron de Renault-Nissan, qui pointe cependant un problème de "compétitivité au Brésil" dû essentiellement à la fiscalité locale. (Echos)

Juliette Rodrigues