Carlos Ghosn confirme sa confiance dans l'électrique avec l'accord au Bhoutan

Carlos Ghosn, président de Nissan, a indiqué, à l'occasion de la signature de l'accord avec le Bhoutan, que les ventes de véhicules électriques continuaient d'augmenter malgré un démarrage plus lent que prévu.

"Je veux appuyer la volonté du Premier ministre bhoutanais de développer l'utilisation des véhicules électriques dans le pays. Le Bhoutan est l'un des rares pays à mettre en place les législations, réglementations et taxations nécessaires pour que le projet fonctionne", a déclaré M. Ghosn.

"Le Bhoutan produit de l'électricité via l'hydro-électrique, et n'émet donc pas de CO2. Il ne veut pas importer de pétrole car il se préoccupe de sa balance des paiements. C'est donc une vitrine mondiale dans le domaine de l'éléctrique. Mais c'est aussi une activité industrielle et commerciale. D'abord, les véhicules officiels, les taxis, les familles aisées, puis la clientèle s'élargira", explique M. Ghosn.

Le président de Nissan a par ailleurs rappelé que l'objectif initial de 1,5 million de ventes de véhicules électriques au cumul avec Renault d'ici à 2016 avait été repoussé à l'horizon 2020. "On admet tous que le développement des ventes est plus lent qu'on ne le pensait, mais les chiffres continuent d'augmenter. La Leaf a passé les 100 000 unités et atteint un rythme de près de 60 000 unités par an. Du côté de Renault, les ventes de la Zoé vont augmenter en 2014. Tout est très corrélé au développement des infrastructures, mais les concurrents arrivent, c'est un signe qui ne trompe pas", a expliqué M. Ghosn. (AFP 21/2/14)

Juliette Rodrigues