Carlos Ghosn a indiqué que le constructeur ne ressentait...

Carlos Ghosn a indiqué que le constructeur ne ressentait pas encore de "gêne particulière" en Russie, où le marché automobile s’effondre sur fond de conflit en Ukraine, mais a évoqué un impact "important" si la situation se détériorait encore. "Renault possède des enjeux majeurs sur le marché russe, le deuxième d’Europe après l’Allemagne". "Nous déplorons bien sûr la compression du marché russe alors que c’est un marché qui a un potentiel beaucoup plus important que ce que nous voyons aujourd’hui", a-t-il ajouté. Mais "pour l’instant, je dirais qu’il n’y a pas de gêne particulière à nos activités, nous continuons nos activités en Russie, sans contraintes". (AFP)

Juliette Rodrigues