CarAlgo, le boîtier connecté qui contrôle l'état d'un véhicule

Le boîtier CarAlgo - dont le nom signifie des algorithmes pour la voiture - est suffisamment plat pour se glisser dans la boîte à gants ou dans n'importe quel endroit où se cache, sur la plupart des véhicules, une prise OBD (On Board Diagnostic), qui permet de récupérer des informations sur l'état du moteur. Ce boîtier, qu'on appelle aussi un « dongle », est vendu 119 euros depuis quelques jours sur le site de la société Smarto (Smart Objects). Basée à Suresnes, elle a développé sur ses fonds propres le dispositif, qui s'installe en quelques minutes grâce à l'application du même nom, disponible sur Google Play. Cette même application se connecte sans fil au boîtier et fournit, grâce au GPS et à l'accéléromètre du smartphone, plusieurs services au conducteur. « Ce dernier peut visualiser la consommation instantanée, la température du moteur, la vitesse, les émissions de CO2, etc. », détaille Toufik Nacer, président-fondateur de Smarto, spécialiste des systèmes automobiles embarqués. « Mais nous pouvons aussi lui donner des conseils pour une conduite plus écologique ou plus souple », ajoute-t-il.

Les données sont également envoyées aux ordinateurs de Smarto pour fournir des services supplémentaires à un gestionnaire de flottes de véhicules, comme le suivi des déplacements. Smarto se dit par ailleurs capable, grâce aux données qu'il collecte (vitesse, vibrations, etc.), d'apprécier l'état des routes, ce qui pourrait intéresser les collectivités locales. L'entreprise négocie actuellement des partenariats avec des spécialistes de l'entretien des voitures pour proposer, automatiquement, des rendez-vous en cas de risque de panne. Elle s'apprête également à lever des fonds pour se développer à l'international, où elle devra affronter deux concurrents : l'Américain Automatic et l'Allemand Pace. (ECHOS 26/6/17)

Alexandra Frutos