Cadillac promet de tenir la dragée haute aux leaders du marché du luxe

Le patron de Cadillac Johan de Nysschen a promis au salon de Detroit de regagner des parts de marché sur ses rivaux et de « faire voler en éclats » la domination allemande sur le marché américain du haut de gamme. Cadillac a présenté au salon une version sportive « V » développant 640 ch de sa berline CTS, qui sera commercialisée cet été. La marque de luxe de General Motors a annoncé un investissement de 12 milliards de dollars pour lancer huit tout nouveaux modèles d’ici à la fin de la décennie. Cinq de ces véhicules s’inséreront sur des segments sur lesquels Cadillac n’est pas présent aujourd’hui, a précisé M. De Nysschen.Le dirigeant a indiqué que Cadillac présenterait en avril au salon de New York une grande berline dénommée CT6, dont il espère débuter la commercialisation au mois de décembre (le modèle concurrencera la BMW Série 7 et la Mercedes Classe S). La marque introduira un nouveau SRX en 2016 et un tout-chemin de loisir plus petit début 2017. Un tout-chemin de loisir plus gros que le SRX, une berline plus petite que l'ATS et une berline plus grande que la CT6 sont également prévus. En 2014, Cadillac a vendu 171 000 voitures sur le marché américain (- 6,5 %), ce qui le place à bonne distance de Mercedes (356 000 unités), BMW (340 000) et Lexus (311 389 unités), et derrière Audi (182 000 unités).M. De Nysschen a pour ambition de vendre 500 000 Cadillac dans le monde à la fin de la décennie, le double des volumes actuels. Si les ventes de la marque ont reculé l'an dernier aux Etats-Unis, elles ont en revanche augmenté de 47 % en Chine (à 73 000 unités). (AFP, FREEP.COM 13/1/15)

Frédérique Payneau