Bruxelles examine les soupçons de cartel de l'industrie automobile allemande

La Commission européenne a indiqué le 22 juillet qu'elle examinait des informations faisant état d'un éventuel cartel entre les grands constructeurs allemands. « La Commission européenne et l'Office allemand anti-cartel ont reçu des informations » sur un éventuel cartel entre les constructeurs d’automobiles allemands Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler, « qui sont en train d'être examinées par la Commission », a indiqué l'exécutif européen. « A ce stade, il est prématuré de spéculer davantage » a ajouté un porte-parole de la Commission européenne. « La Commission européenne et les autorités nationales de la concurrence coopèrent étroitement entre elles sur ce genre d'affaires », a-t-il ajouté.

A la suite de cet examen, l'exécutif européen décidera si oui ou non il ouvre une enquête, qui peut elle-même durer plusieurs années, avant qu'une sanction financière ne tombe. Les déclarations de la Commission européenne font suite à un article de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, selon lequel Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler auraient formé un cartel depuis les années 1990, se concertant notamment sur la réduction des émissions polluantes des voitures diesel.

Le Spiegel affirmait tirer cette information « d'un document écrit que le groupe VW a adressé aux autorités de la concurrence » en juillet 2016, comme « une sorte d'auto-dénonciation ». Daimler aussi se serait auto-dénoncé, affirme l'hebdomadaire. (AFP 22/7/17)

Alexandra Frutos