Bruxelles donne son blanc-seing à l’entrée de l’Etat français dans le capital de PSA

Le commissaire européen chargé de la concurrence, Joaquin Almunia, a estimé que l'entrée de l’Etat français dans le capital de PSA Peugeot Citroën était à première vue conforme aux règles bruxelloises sur les aides d'Etat. Il dit avoir informé le ministre français de l’Economie Pierre Moscovici et le président de PSA Philippe Varin que, « d'après les premières analyses de ces accords, [ces] investissements dans PSA [semblaient] en accord avec les règles européennes ».

Le rapprochement de Banque PSA Finance avec Santander « ne présenterait pas non plus de difficulté de principe », sous réserve de certaines conditions. M. Almunia veut en effet s’assurer que le groupe PSA respectera les engagements pris en juillet 2013 en échange de la garantie publique reçue pour sa filiale bancaire. (AFP 19/2/14, ECHOS 20/2/14)

Alexandra Frutos