Bruxelles donne son blanc-seing à l’entrée de l’Etat français dans le capital de PSA

Le commissaire européen chargé de la concurrence, Joaquin Almunia, a estimé que l'entrée de l’Etat français dans le capital de PSA Peugeot Citroën était à première vue conforme aux règles bruxelloises sur les aides d'Etat. Il dit avoir informé le ministre français de l’Economie Pierre Moscovici et le président de PSA Philippe Varin que, « d'après les premières analyses de ces accords, [ces] investissements dans PSA [semblaient] en accord avec les règles européennes ». (Echos)

Alexandra Frutos