Bridgestone s'apprête à augmenter son offre sur Pep Boys

Bridgestone va soumettre une nouvelle offre au distributeur américain Pep Boys-Manny, Moe & Jack, dans l'espoir de remporter la mise face au milliardaire Carl Icahn. "Bridgestone a décidé d'élever le prix d'acquisition" qu'il avait précédemment proposé, et cette offre améliorée sera déposée dès cette semaine".

Le groupe japonais avait indiqué fin octobre être en négociations exclusives avec le revendeur américain d'équipements d'automobiles (pneus, freins, huiles, accessoires) pour le racheter au prix de 15 dollars par action, soit un montant total de 835 millions de dollars. Mais M. Icahn, qui détient déjà 12,1 % de Pep Boys, a fait lundi une contre-offre de 837 millions de dollars (15,50 dollars par action).

Pep Boys l'a jugée mercredi globalement "supérieure" et a informé Bridgestone qu'il s'apprêtait à mettre fin à leur accord de principe, lui donnant jusqu'à vendredi pour surenchérir. Outre le montant plus élevé que celui de Bridgestone, M. Icahn ne demande pas à examiner les livres de comptes et n'a pas conditionné sa proposition à l'obtention du feu vert des autorités de la concurrence.

A travers le rachat de Pep Boys, qui compte quelque 800 magasins aux Etats-Unis, Bridgestone voudrait renforcer son ancrage dans le pays. Son réseau américain BSRO comprend 2 200 centres vendant pneus et autres équipements sous les enseignes Firestone Complete Auto Care, Tires Plus, Hibdon Tires Plus et Wheel Works. (AFP 10/12/15)

Juliette Rodrigues