Bridgestone reprend la tête dans la course pour l'acquisition de Pep Boys

Bridgestone a renchéri et reprend la tête pour l'acquisition du distributeur américain d'accessoires d'automobiles Pep Boys-Manny, Moe & Jack, face au milliardaire Carl Icahn.

Bridgestone a décidé d'élever à 15,5 dollars par action le prix d'achat qu'il avait précédemment proposé, ce qui porte le montant total, frais divers compris, à 863 millions de dollars, soit 28 millions de plus qu'auparavant. Le groupe japonais était entré fin octobre en négociations exclusives avec Pep Boys pour le racheter au prix de 15 dollars par action, mais M. Icahn, qui détient déjà 12,1 % de Pep Boys, avait fait une contre-offre à 15,50 dollars par action qui avait été jugée globalement "supérieure".

L'alignement sur le même prix de Bridgestone le replace en tête et l'offre concurrente de M. Icahn "n'est plus prioritaire", a annoncé Pep Boys. L'offre publique d'achat des titres sera valide jusqu'au 4 janvier à 17 H (heure de New York), a précisé Bridgestone. Elle pourrait toutefois être prolongée.

A travers le rachat de Pep Boys, qui compte quelque 800 boutiques aux Etats-Unis, Bridgestone voudrait renforcer son ancrage dans le pays. Son réseau américain BSRO comprend 2 200 centres vendant pneus et autres équipements sous les enseignes Firestone Complete Auto Care, Tires Plus, Hibdon Tires Plus et Wheel Works. Tous revendeurs compris, il compte 5 000 points de vente. (AFP 14/12/15)

Juliette Rodrigues