Bosch reconnaît sa culpabilité dans une affaire d'entente sur les prix

Soupçonné d’avoir participé à un système d’entente sur les prix des pièces détachées aux Etats-Unis, Bosch a reconnu sa culpabilité et devra verser une amende de 57,8 millions de dollars pour clore les poursuites, a annoncé le ministère américain de la Justice.Entre 2000 et 2011, Bosch a participé à un système illégal visant à « manipuler » l'offre de bougies d'allumage et de capteurs d'oxygène. Cela permettait de maintenir le prix de ces pièces à des niveaux élevés, au détriment de constructeurs (notamment Ford et General Motors).En outre, Bosch se serait livré à ces mêmes pratiques entre 2009 et 2010 afin de fixer le prix de starters de moteurs qu'il vendait à certaines filiales de Volkswagen aux Etats-Unis. L'enquête visant Bosch fait partie de nombreuses investigations menées par les autorités américaines depuis plusieurs années. Suite à ces enquêtes, 34 groupes et 29 responsables ont reconnu leur culpabilité, acceptant ainsi de verser des pénalités cumulées de près de 2,5 milliards de dollars, a précisé le ministère américain de la Justice. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS, HANDELSBLATT 31/3/15)

Cindy Lavrut