Bosch plaide pour de nouveaux tests antipollution

Suite à l'affaire Volkswagen, Bosch plaide pour l’introduction - dans de brefs délais - de nouvelles méthodes pour le calcul des émissions des véhicules. Le président de Bosch, Volkmar Denner, estime que l'introduction de nouveaux tests permettrait de ne pas plus entacher l'image de marque du diesel.Le dirigeant espère que l'industrie automobile pourra se mettre d'accord avec la Commission Européenne afin de favoriser la mise en place - à l'échelle mondiale - du nouveau cycle d'essai WLTP et des tests en conditions réelles de conduite. M. Denner estime qu'il est possible d'atteindre un accord d'ici à la fin de l'année. Les premières propositions devraient être étudiées à Bruxelles ce mercredi. L'objectif est de réduire l'écart entre les émissions calculées lors des tests et les émissions réelles des véhicules. En outre, M. Denner s'est prononcé en faveur d'une campagne de promotion du diesel, afin de redorer l'image de ce type de motorisation. En effet, le dirigeant estime que des motorisations diesel propres sont essentielles pour atteindre les objectifs d'émissions européens. (AUTOMOBILWOCHE 29/10/15)

Cindy Lavrut