Bolloré a été désigné opérateur de 16 000 bornes électriques

Le groupe Bolloré a reçu l’agrément des ministères de l’Economie et de l’Ecologie le désignant comme opérateur d’un réseau de « dimension nationale » de recharge pour véhicules électriques. L’entreprise pourra ainsi déployer 16 000 bornes dans les quatre prochaines années sur près de 4 000 communes, sans verser de redevance d’occupation du domaine public et sans que les collectivités locales puissent s’opposer à leur installation.

Les bornes installées dans le cadre du projet « 16 K » seront en « semi-accéléré » (à 7,4 kW). Ce choix, moins risqué pour le réseau électrique que les bornes rapides, oblige l’utilisateur à immobiliser son véhicule plus longtemps, soit environ huit heures pour une charge complète.

La moitié au moins de ces points de charge « se présente comme conforme par avance » à la directive européenne sur les carburants alternatifs, en particulier en matière d'« interopérabilité à l'échelon européen », précise le texte publié au Journal Officiel.

L'installation se fera en deux phases « d'égale ampleur », la première s'achevant le 31 décembre 2016 et la seconde, le 30 juin 2019. « La totalité des départements voire des communes concernées a vocation à être couverte dès la première phase », ont souligné les ministres de l’Ecologie Ségolène Royal et de l’Economie Emmanuel Macron. (FIGARO, ECHOS, AFP 6/2/15)

Alexandra Frutos