Bo Andersson, président d’AvtoVAZ, a déclaré...

Bo Andersson, président d’AvtoVAZ, a déclaré que la plupart des usines d’assemblage automobile en Russie n’étaient pas compétitives parce qu’elles ne produisent pas assez de véhicules. "Je dirais que cinq usines sont rentables, sur les quinze que compte la Russie", a-t-il précisé, ajoutant que les cinq usines étaient celles qui produisaient plus de 175 000 véhicules par an. M. Andersson estime que le marché russe chutera cette année de 36 % et qu’il faudra huit années pour qu’il retrouve le niveau de 2012 (2,9 millions d’unités). (Automotive News Europe)

Juliette Rodrigues