Blocage des immatriculations de Mercedes : l’UE soutient la France

Lors de la réunion entre les Etats membres qui s’est tenue le 17 juillet pour trouver une solution à la situation de blocage entre Mercedes et la France, les représentants des autorités nationales se sont accordés pour prendre des mesures coercitives contre le constructeur allemand, dans la mesure où ce dernier ne respecte pas la directive européenne sur les gaz réfrigérants. La mesure prise par la France de bloquer les immatriculations est l’une des « mesures coercitives » possibles, mais « d’autres options sont envisagées », a indiqué un porte-parole de la Commission européenne. (AFP)

Alexandra Frutos