Bilan de la 5ème édition des Trophées des territoires électromobiles 2014 de l'Avere-France

Pas moins de 117 dossiers de candidatures ont été étudiés cette année par le jury des Trophées des territoires électromobiles de l'Avere-France, en hausse de 8 %. Composé d'experts et de partenaires de l'opération, ce jury a distingué cinq villes, deux conseils généraux et un conseil régional. L'Ile d'Yeu a ainsi été récompensée dans la catégorie des villes de moins de 10 000 habitants et Hazebrouck dans celle des villes de 10 000 à 25 000 habitants. La première exploite 60 V.E. (34 V.U.L et 26 V.P.) pour seulement 4 742 habitants et la seconde, si elle n'a acquis à ce jour que quatre V.E., a programmé le déploiement de onze bornes de recharge supplémentaires sur son territoire (une borne est actuellement en cours de raccordement).

Dans la catégorie des villes de 25 000 à 50 000 habitants, c'est Istres qui l'a emporté, et dans celles de 50 000 à 100 000 habitants, le trophée est revenu à Drancy. La commune des Bouches-du-Rhône utilise 48 véhicules électriques (V.P. et V.U.L.) et a prévu de totaliser prochainement 186 points de charge de V.E. La commune de Seine-Saint-Denis peut quant à elle se targuer d'exploiter 88 véhicules électriques ? vélos à assistance électrique inclus ? et de compter pas moins de treize stations Autolib'.

Epamarne, la communauté d'agglomération de Marne-la-Vallée, a été récompensée dans la catégorie des villes de 100 000 à 200 000 habitants ; elle déjà déployé 17 stations d'écomobilité et propose une dizaine de V.E. en autopartage avec le soutien de l'opérateur MOPeasy. L'année 2015 sera marquée par l'ajout de 71 stations d'écomobilité supplémentaires, la mise en place de six bornes de recharge rapide et la mise à disposition de 70 véhicules en autopartage (vélos à assistance électrique, scooters électriques, quadricycles électriques et voitures électriques).

Parmi les autres collectivités distinguées, on remarque le Conseil général de Moselle et le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Le premier a développé un projet - « Moselle Nouvelles Mobilités » - qui doit impliquer à terme quelque 1 200 véhicules électriques en autopartage, et le second a mis en ?uvre un plan stratégique de développement des mobilités électriques et infrastructures de recharge, avec notamment pour objectif de totaliser quelque 2 500 points de charge à l'horizon 2015. « La flotte de véhicules du Conseil régional devrait être constituée à terme de 25 % de VE », ajoute le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

A noter enfin que le jury a attribué un prix coup de c’ur au Conseil général du Jura. Ce dernier, qui a commencé à s'équiper en V.E. et qui a aussi déjà mis en place des aides financières à l'acquisition de modèles électriques, a décidé de déployer 46 infrastructures de recharge d'ici à fin 2015. (JOURNALAUTO.COM 3/12/14)

Alexandra Frutos