Bentley, un petit constructeur qui a de l'ambition

Créé il y a près de cent ans, Bentley Motors est l’une des marques de luxe mondiales les plus renommées. Le constructeur britannique, propriété de Volkswagen depuis 2008, a son siège historique à Crewe. Il y fabrique ses véhicules et y emploie environ 3 700 personnes.Bentley avait été durement touché par la crise de 2008, mais il profite de la reprise de la demande de voitures de grand luxe dans le monde. Il a réalisé des ventes record en 2013, avec 10 120 véhicules écoulés (+ 19 %), et prévoit de battre un nouveau record de ventes cette année. La marque, dont les voitures ne coûtent pas moins de 170 000 euros, nourrit de grandes ambitions à moyen terme : elle avait annoncé en mars un objectif de ventes de 15 000 voitures par an à l’horizon 2018, mais elle vise désormais un quasi-doublement de ses ventes, à 20 000 unités par an, d’ici à 2020. Le nouvel objectif a été révélé cette semaine par Wolfgang Dürheimer, le patron du constructeur, au quotidien allemand Die Frankfurter Allgemeine Zeitung.Bentley compte sur de nouveaux véhicules pour accélérer sa croissance. Le constructeur propose actuellement trois modèles : la Mulsanne, la Flying Spur et la Continental. Il commercialisera début 2016 son premier tout-terrain de loisir et réfléchit à une cinquième famille, a indiqué M. Dürheimer. Le dirigeant avait précédemment évoqué la possibilité d’introduire un modèle plus petit que la Continental GT qui pourrait coûter moins de 100 000 livres (130 000 euros). Un tout-terrain de loisir dans la gamme d’une marque de luxe traditionnelle peut sembler un sacrilège à certains puristes, mais rares sont les constructeurs qui résistent aux sirènes de ce segment très dynamique du marché mondial qui rime avec ventes et revenus. En 2013, la filiale de très haut de gamme de Volkswagen a accru son chiffre d'affaires de 15 % et son bénéfice d’exploitation de 60 %. Sa marge a atteint 10 %. Ses trois premiers débouchés ont été les Etats-Unis, la Chine et le Royaume-Uni. Les trois pays ont représenté respectivement 31 %, 22 % et 15 % de ses ventes totales. Bentley a annoncé depuis l’an dernier un milliard d'euros d’investissements sur son site de Crewe.

Frédérique Payneau