Baisse historique du nombre de morts sur les routes en 2013

Le nombre de morts sur les routes a reculé de 11 % en 2013, un nouveau record, et atteint son plus bas niveau historique, a annoncé Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, qui a toutefois appelé à ne pas relâcher l'effort face à un bilan qui reste "effrayant".

Le nombre de personnes tuées s'est élevé à 3 250 en 2013. Pour autant, ce bilan "ne peut être satisfaisant", a estimé le ministre de l'Intérieur. "La route connaît encore (...) beaucoup trop de drames, qui brisent des vies" et il "ne faut pas relâcher les efforts". Neuf personnes meurent tous les jours sur la route, a-t-il insisté. Appelant à "encore progresser", le ministre a réaffirmé son objectif : passer sous la barre des 2 000 morts "d'ici 2020".

La mortalité des 18-24 ans est en recul de 10 %, a-t-il détaillé. Il s'agit d'une des priorités qu'il avait fixées, avec les motocyclistes dont le nombre de morts baisse aussi mais dans une moindre mesure (- 3 %). La baisse de la mortalité des voitures de tourisme est "la plus importante" (- 14 %). Celle des cyclistes "reprend une tendance baissière" (- 8 %) après une hausse en 2012 même si elle se situe "encore à un niveau supérieur à 2010". Le nombre de piétons tués recule aussi, de 7 %.

Seul point noir : les poids lourds, avec un nombre de personnes tuées en augmentation de 9 %, une "inversion de tendance après une forte réduction ces dernières années", selon les responsables de la Sécurité routière.

Alcool (20 %) et vitesse (25 %) sont les deux principales causes des accidents mortels. (AFP 20/1/14, ECHOS 21/1/14)

Juliette Rodrigues