BYD ouvre une usine en France

Après avoir étudié les pistes de Rennes et du Mans, le constructeur chinois BYD a finalement décidé d'implanter son site de production à proximité de Beauvais (Oise), très exactement à Allone. Le constructeur chinois va investir 10 millions d’euros sur un site de de 80 000 m², dont 32 000 m² pour l'unité d'assemblage. Opérationnelle dès le début de l'exercice 2018, cette usine fera valoir une capacité annuelle de production de 200 autobus et autocars électriques. Selon le marché, une montée en charge jusqu’à 400, voire 800 unités est envisageable.

Cette unité de production recevra des châssis et des carrosseries produits en Hongrie, dans l’autre unité de production européenne de BYD. Le site français les assemblera et y installera la chaîne de traction, les batteries, ainsi que l’équipement intérieur.

La direction de BYD nourrit des ambitions pour la France, car la loi sur la transition énergétique impose aux agglomérations de plus de 250 000 habitants de ne plus acquérir que des autobus électriques pour leurs centres villes (50 % des commandes à partir de 2020 et 100 % à partir de 2025). Le calendrier de l'implantation n'a donc rien d'anodin. « Une implantation comme celle-ci démontre que notre région, quand elle s’en donne les moyens, est capable d’attirer de grands groupes internationaux. En outre, la production de bus électriques s’inscrit totalement dans notre stratégie de troisième révolution industrielle, visant à faire de la région un leader de la transition énergétique », commente Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France. (JOURNALAUTO.COM 30/6/17)

Alexandra Frutos