BMW pourrait réviser à la baisse ses prévisions en Russie si la crise en Crimée se poursuit

BMW pourrait réviser à la baisse ses prévisions en Russie si la crise en Crimée se poursuit, a déclaré Friedrich Eichiner, responsable financier du groupe. En effet, si la Russie ne représente que 2 % des ventes mondiales de BMW, elle est l'un des marchés où le groupe a enregistré la plus forte croissance. Le risque de change lié au conflit entre Ukraine et Russie pourrait impliquer une baisse du résultat du constructeur sur le marché russe. Pour l'instant, les prévisions de BMW restent inchangées, a néanmoins souligné M. Eichiner. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 20/3/14)

Cindy Lavrut