BMW a accepté de verser 5,1 milliards de yuans à ses distributeurs en Chine

BMW a accepté de verser 5,1 milliards de yuans (686 millions d’euros) à ses distributeurs en Chine (distributeurs chinois indépendants et distributeurs directement rattachés à BMW), afin de compenser en partie leurs pertes, dues à un ralentissement des ventes.Cette somme sera versée d'ici à la fin du mois de février. Il s'agit du montant le plus élevé jamais payé en Chine par un constructeur. Le groupe allemand était accusé par ses distributeurs (et par la CADA, l'association chinoise des concessionnaires automobiles) d'avoir fixé des objectifs de ventes irréalisables aux concessionnaires, ceux-ci perdant ainsi leurs bonus, qui représentent plus de la moitié de leurs bénéfices.Les distributeurs de BMW en Chine avaient donc menacé de stopper leurs commandes de véhicules si le groupe ne leur accordait pas d'aide financière.En réaction, BMW a déclaré avoir « trouvé un compromis sur la structure des mesures d'optimisation de l'activité et sur l'allocation financière pour les concessionnaires afin de surmonter conjointement les défis de court terme et d'aller vers un succès de long terme dans le futur et un partenariat gagnant-gagnant ». « Comme nous l'avions déjà pronostiqué il y a un certain temps, le marché automobile chinois va continuer de se normaliser. Cela signifie que les taux de croissance très élevés des dernières années vont diminuer », a expliqué le constructeur pour expliquer le ralentissement des activités de ses distributeurs. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT 5/1/15, ECHOS, AUTOMOTIVE NEWS CHINA, TAIPEI TIMES 6/1/15)

Cindy Lavrut