Avis favorable du CCE au plan de restructuration prévu chez PSA

Lors d’un ultime comité central d’entreprise, organisé le 29 avril, PSA Peugeot Citroën a mis un point final aux négociations avec les syndicats concernant le plan de restructuration des usines d’Aulnay-sous-Bois et de Rennes. Une majorité des membres du comité d’entreprise ont rendu un avis favorable sur ce plan, qui prévoit une série de mesures d’accompagnement pour les salariés qui partiront dans le cadre du plan de départs volontaires ou qui seront reclassés sur un autre site du constructeur.

PSA a détaillé, dans des documents transmis aux organisations syndicales, l'accompagnement prévu dans le cadre des plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) pour les sites d'Aulnay et de Rennes, ainsi que pour les 3 600 suppressions de postes annoncés hors production sur les autres sites, sur la base du volontariat.

Reste désormais à consulter les comités d'établissement, ce qui sera fait dans les prochains jours, pour ouvrir les départs ou mutations. PSA promet qu’il y aura « zéro licenciement ».

Au total, PSA va réduire ses effectifs de 11 200 personnes sur 204 000 entre mi-2012 et mi-2014. Il s’agit d’un des volets du plan de redressement qui doit lui permettre d’économiser 600 millions d’euros par an.

Une fois que le plan social aura été mis en oeuvre, PSA entamera le deuxième chantier de sa restructuration en France. Le groupe prévoit de démarrer des négociations avec les syndicats sur la compétitivité. Il espère aboutir à un accord similaire à celui signé l’été dernier dans l’usine de Sevelnord. (AFP 29/4/13, ECHOS, LATRIBUNE.FR 30/4/13)

Alexandra Frutos