Aux termes d’un accord conclu avec les...

Aux termes d’un accord conclu avec les autorités américaines, l’équipementier japonais Takata devra s’acquitter d’une pénalité de 70 millions de dollars et de 130 millions de dollars supplémentaires s’il ne respecte pas ses engagements. Takata a admis qu’il était "informé d’un défaut" et qu’il avait manqué à son obligation d’ordonner des rappels "en temps utile". Le président-directeur général de Takata, Shigehisa Takada, a fait part de ses "profonds regrets". "Cet accord est une étape importante qui va nous permettre de nous concentrer sur la reconquête de la confiance des constructeurs automobiles, des régulateurs et du public", a-t-il déclaré. (AFP)

Juliette Rodrigues