Audi veut disposer d'un réseau d'environ 500 distributeurs en Chine

Dans un entretien accordé à AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (4/6/13), Luca De Meo, responsable des ventes et du marketing d'Audi, a indiqué que le marché chinois devrait augmenter de 6 à 8 % cette année, pour atteindre - à long terme - un volume de 20 millions de véhicules par an (contre 13,5 millions actuellement).

Du fait de l'importance du marché chinois, Audi souhaite porter son réseau de distribution à quelque 500 points de vente d'ici à 2017, contre environ 300 à la fin de 2012. Pour cela, la marque aux anneaux devra ouvrir une nouvelle concession toutes les semaines.

Par ailleurs, M. De Meo a indiqué que la nouvelle politique du gouvernement chinois visant à favoriser les modèles locaux pour les flottes gouvernementales ne l'inquiétait pas. En effet, Audi vend plus 90 % de ses modèles à des particuliers ; les flottes gouvernementales représentent donc moins de 10 % de ses ventes.

Par ailleurs, Audi a lancé sur le marché chinois la nouvelle A3. A mesure que les clients chinois aisés apprécient de plus en plus de conduire eux-mêmes leur voiture, les berlines compactes devraient représenter une part croissante des ventes sur le segment du haut de gamme (plus de 25 % d'ici à 2020, contre 10 % actuellement). Audi va ouvrir une deuxième usine en Chine (à Foshan) d'ici à la fin de l'année, afin de produire l'A3 pour le marché local. Pour le reste du monde, ce modèle est assemblé à Györ (Hongrie).

Cindy Lavrut