Audi va dépenser 50 millions d’euros pour réparer ses moteurs truqués aux Etats-Unis

Audi va dépenser 50 millions d’euros pour mettre aux normes ses modèles dotés de moteurs V6 diesel de 3,0 l aux Etats-Unis. La marque aux anneaux a précisé qu’elle allait mettre à jour un logiciel de contrôle des émissions de CO2 installé sur ces moteurs spécifiques. En effet, c'est notamment pour ces modèles que l’EPA (Agence américaine en charge de la protection de l’environnement) avait signalé une fraude.Audi a reconnu vendredi dernier lors d’une rencontre avec les autorités américaines que tous ses modèles diesel dotés d’un moteur de 3,0 l étaient dotés d’un logiciel baptisé AECD (Auxiliary Emission Control Device). L’EPA considère ce logiciel comme « truqueur », tandis qu’Audi estime que ce logiciel n’était pas destiné à frauder mais à aider la mise en température du système de retraitement des gaz d’échappement (en vue de réduire les émissions de CO2). Néanmoins, Audi a admis ne pas avoir déclaré ce logiciel aux régulateurs, enfreignant ainsi la législation américaine.Les modèles Audi concernés par ces manipulations des émissions des véhicules dotés d’un moteur diesel de 3,0 l sont les A6, A7, A8, Q5 et Q7, des années modèles 2009 à 2016. Par ailleurs, le groupe Volkswagen a prolongé la suspension des ventes de ses modèles diesel dotés d’un moteur de 3,0 l aux Etats-Unis, et ce « jusqu’à nouvel ordre ». Cette suspension concerne les modèles des marques Volkswagen, Audi et Porsche. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, ZEIT 23/11/15, AUTOMOBILWOCHE 24/11/15)

Cindy Lavrut