Aucune offre de reprise n'a été retenue pour Mia Electric

Aucune offre de reprise n'a été retenue le 31 juillet par le tribunal de commerce de Niort pour le fabricant français de voitures électriques Mia Electric, placé en liquidation judiciaire en mars, a-t-on appris auprès de la juridiction. Le juge-commissaire a décidé de « ne pas retenir les offres qui lui ont été soumises » et de « faire vendre aux enchères les actifs de l'entreprise », a-t-on précisé au greffe du tribunal, dans une annonce qui sonne le glas des minces espoirs de sauvegarde de l'emploi pour une partie des 200 ex-salariés licenciés en mars.

Les actifs de Mia Electric devraient être vendus en septembre. (AFP 31/7/14, ECHOS, AUTOACTU.COM 1/8/14)

Alexandra Frutos