Arche s’installe en Turquie via un accord de partenariat avec Kirpart

Le groupe Arche, spécialisé dans la production de composants en alliages d’aluminium pour le groupe motopropulseur, a signé un accord de partenariat avec son homologue turc Kirpart pour accéder notamment au marché turc et répondre aux besoins de son client Renault.

Dans le cadre de cet accord, « nous travaillerons ensemble sur des projets identifiés comme bénéfiques pour chacun et pour nos clients constructeurs et équipementiers. Nous mettrons alors nos achats en commun et travaillerons ensemble sur l’outillage », explique Patrick Bellity, directeur général du groupe Arche. Le premier des constructeurs visés par le groupe Arche est Renault et son usine turque de Bursa. « Aujourd’hui nous exportons quelques pièces vers cette usine, mais Renault doit localiser une large partie de son approvisionnement. Aussi, avec Kirpart, nous allons permettre à Renault d’accéder localement à notre savoir-faire. Pour nous, c’est en outre un moyen de pérenniser notre relation avec Renault et de ne pas nous faire remplacer à terme par un fournisseur local », souligne M. Bellity.

Le groupe Arche devrait prochainement signer un accord similaire avec un groupe sud-coréen pour accéder aux marchés asiatiques, et notamment aux marchés sud-coréens et chinois. « Si nous finalisons cet accord, nous allons pouvoir disposer d’une base de production en Asie pour accompagner nos clients et éventuellement ceux de notre partenaire. Je crois beaucoup à ce type d’alliance parce qu’en cette période de sortie de crise, nous n’avons plus les capitaux suffisants pour une croissance organique ou une croissance externe », note le dirigeant du groupe français.

Pour autant, Arche confirme dans un communiqué un « projet d’acquisition d’un site de production en Europe de l’Est, pour un démarrage de ses fabrications à compter de 2015 ». « Une implantation en Pologne est fortement envisagée », précise M. Bellity.

Outre l’accompagnement de ses clients historiques, notamment l’Alliance Renault-Nissan qui représente 50 % de son chiffre d’affaires, l’internationalisation du groupe Arche doit également lui permettre de répondre aux besoins de ses nouveaux clients, les constructeurs allemands, qui représentent aujourd’hui 9 % de son chiffre d’affaires et qui devraient atteindre 30 % d’ici à 2018. « Pendant toute la période de crise, entre 2009 et 2013, nous avons réservé nos investissements à la montée en gamme de nos produits pour répondre à cette nouvelle clientèle », note M. Bellity.

En 2014, le groupe Arche devrait réaliser un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros (contre 158 millions d’euros en 213). En 2018, l’équipementier s’est fixé pour objectif de générer un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros. (AUTOACTU.COM, ECHOS 20/5/14)

Alexandra Frutos