Anne Hidalgo dévoile son programme « transports » pour Paris

La candidate PS à la mairie de Paris Anne Hidalgo a fait savoir qu'elle avait l'intention d'abaisser la vitesse maximale sur le périphérique à 70 km/h si elle était élue, et de prendre des mesures fortes « pour sortir du diesel ». Seraient notamment envisagée la suppression progressive de tous les autobus roulant au gazole et leur remplacement par des bus électriques. Des conversations auraient déjà été entamées à ce sujet avec la RATP par l'intermédiaire du Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France). La candidate souhaiterait par ailleurs réglementer l'accès des camions et autocars dans la capitale, équiper la flotte de la Mairie avec toujours plus de véhicules hybrides et électriques, et enfin créer sur le périphérique une voie réservée aux bus, aux taxis, aux véhicules utilisés en covoiturage et aux V.E.

« Je propose aussi pour tous ceux qui achètent des V.E. de pouvoir recharger leur véhicule gratuitement sur les bornes que la Ville de Paris va installer », a souligné Mme Hidalgo, qui souhaite diviser par deux la part du diesel dans le trafic parisien et faire de la capitale « le leader mondial des V.E. ». (JOURNALAUTO.COM 23/9/13)

Alexandra Frutos