Alléger les automobiles grâce à un acier de troisième génération (2/2)

Les aciers de 3ème génération allient d’excellentes propriétés de résistance et de formabilité et autorisent un allégement notable des pièces automobiles par rapport aux nuances existantes, permettant aux constructeurs d’automobiles de répondre aux nouvelles exigences en matière d’émissions de CO2 et de renforcer la sécurité des véhicules. Ces nouvelles nuances sont idéales pour les pièces de structure de la caisse en blanc - comme les châssis avant et arrière, les pieds milieux et les montants du pare-brise ? dans la mesure où elles absorbent plus d’énergie en cas d’impact.

En 2013, le groupe ArcelorMittal a consacré 270 millions de dollars (environ 200 millions d’euros) à la R&D. Le campus de Maizières-lès-Metz bénéficie directement de ces investissements afin de poursuivre son développement.

En moyenne, une soixantaine de nouveaux produits sont simultanément en cours de développement sur le campus. Une dizaine d’entre eux sont destinés au secteur automobile et seront mis sur le marché au cours de l’année 2014. Ces nouveaux aciers de pointe permettent à ArcelorMittal de conserver son avance technologique et sa position de leader mondial.

Pour assurer la réalisation des projets de recherche aussi bien dans le domaine des « Procédés » (amélioration de la productivité et de la fiabilité des usines du groupe, développement de procédés technologiques en rupture) que des « Produits », et pour valider leur faisabilité industrielle, le campus de Maizières a récemment bénéficié de toutes nouvelles installations : un simulateur de traitement thermomécanique pour travailler au développement d’aciers plus résistants, un microscope électronique pour observer les « réactions » de l’acier jusqu’au niveau de l’atome, etc. Le site va également renforcer ses effectifs au cours des prochains mois, passant de 530 collaborateurs en CDI à 549 à la fin de l’année 2014.

Alexandra Frutos