Air Liquide tisse sa toile dans la distribution d'hydrogène

Air Liquide a annoncé l'installation de douze stations de distribution d'hydrogène dans le nord-est des Etats-Unis dans le cadre du lancement de la Toyota Mirai. Présent en Allemagne, au Japon, au Danemark et aux Pays-Bas, le groupe français a fourni plus de 60 stations de distribution jusqu'à présent. « L'hydrogène fait partie du territoire naturel de la marque Air Liquide. Or, si simplement 1 % de la flotte automobile mondiale se convertissait demain à l'hydrogène, cela représenterait un chiffre d'affaires de 15 milliards d'euros par an pour la filière. En comparaison, le marché global des gaz industriels est de 60 à 70 milliards d'euros par an », explique Pierre-Etienne Franc, directeur technologies et marchés avancés chez Air Liquide.

Air Liquide considère que le marché est naturellement favorisé par l'évolution d'une réglementation de plus en plus restrictive vis-à-vis des émissions de CO2. « En matière de motorisation alternative, l'hydrogène a deux avantages clés : une autonomie forte et l'avènement d'un véhicule zéro émission. L'inconvénient, c'est l'absence, aujourd'hui, de réseau », souligne M. Franc. Un inconvénient non négligeable, car le coût d'installation d'une station est élevé. De l'ordre d’un million d'euros, d’après Air Liquide, même si le groupe souligne l’avoir réduit de 40 % en trois ans. Autrement dit, il faudrait investir 1 milliard d'euros pour doter la France du millier de stations à hydrogène nécessaires à une couverture correcte du territoire hexagonal.

Pour rentabiliser une station de taille moyenne, Air Liquide estime qu'il faut « faire le plein » de 20 à 40 voitures par jour. Mais la compression permettant de remplir des réservoirs de véhicule à 700 bars dépense l'équivalent de 20 % du contenu énergétique de l'hydrogène distribué, souligne un document gouvernemental. Au total, le coût en hydrogène du kilomètre parcouru serait de 10 euros les 100 kilomètres, selon Air Liquide, ce qui représente encore un chiffre élevé par rapport au gazole. (ECHOS 19/11/14)

Alexandra Frutos