Affaire des moteurs truqués : la justice allemande enquête sur 3 salariés de Bosch

Dans le cadre de l’affaire des moteurs truqués, la justice allemande enquête sur 3 salariés de Bosch, soupçonnés de complicité de fraude. Cette enquête a pour objectif d’établir les responsabilités au sein de l’équipementier allemand dans la manipulation des niveaux d’émissions des véhicules diesel du groupe Volkswagen. « Nous avons ouvert une enquête contre trois salariés de Bosch soupçonnés de complicité de fraude en lien avec la possible manipulation des émissions polluantes de véhicules Volkswagen », a déclaré un porte-parole du parquet de Stuttgart. Les noms des accusés n'ont pas été communiqués. Bosch n'a pas répondu aux questions concernant ses salariés sous le coup de cette enquête, invoquant la présomption d'innocence.D'autres salariés de Bosch (également non-identifiés) sont déjà sous le coup d'une autre enquête, elle ouverte en mars et portant sur des accusations de fraude, en lien avec le scandale des moteurs truqués de Volkswagen également. (AFP, AUTOMOBILWOCHE, SPIEGEL 29/6/17, BLOOMBERG 30/6/17)

Cindy Lavrut