Affaire VW : vers un accord d'ici à la fin de l'année aux Etats-Unis

Matthias Müller, président du groupe Volkswagen, a déclaré qu’il avait bon espoir de trouver - d'ici à la fin de l'année - un accord avec les autorités américaines concernant le montant de l’amende que le gouvernement américain compte infliger au constructeur dans le cadre de son enquête au pénal sur le scandale des moteurs truqués. En marge du Mondial de l'Automobile de Paris, M. Müller a également déclaré que « de bons progrès » avaient été réalisés en vue d'un accord concernant les réparations pour remettre aux normes les modèles du groupe dotés d'un moteur diesel de 3 litres. En effet, les véhicules dotés de ce type de motorisation n'étaient pas inclus dans le premier accord conclu par Volkswagen et prévoyant le versement de près de 15 milliards de dollars. Cet accord visait - pour sa part - à régler un litige en procès civil.De plus, Volkswagen a indiqué avoir « noué un dialogue constructif avec les autorités en Allemagne, en Europe et aux Etats-Unis au cours des 12 mois passés » et espère donc obtenir les résultats des différentes enquêtes en cours « dans un avenir proche ».Volkswagen a provisionné un montant de 20 milliards de dollars pour faire face aux coûts du scandale des moteurs truqués, mais il risque des amendes au pénal aux Etats-Unis, ainsi que des amendes au civil en Europe, en plus des 15 milliards de dollars qu'il a déjà accepté de verser. (AUTOMOTIVE NEWS 28/9/16)

Cindy Lavrut