Affaire VW : nouvelles perquisitions chez Audi

La justice allemande a annoncé avoir perquisitionné plusieurs locaux d’Audi, dans le cadre de l’enquête menée en Allemagne afin de déterminer les responsabilités dans l’affaire des moteurs truqués du groupe Volkswagen. Ces perquisitions ont été menées conjointement par la police criminelle allemande et par plusieurs parquets (des Länder de Bavière, du Bade-Wurtemberg et de Basse-Saxe). Plusieurs sites de production d'Audi, ainsi que « sept autres lieux » ont été perquisitionnés, a précisé le parquet de Munich. Audi a notamment confirmé des perquisitions dans les locaux de la marque à Ingolstadt et Neckarsulm. « Nous coopérons pleinement avec les enquêteurs, ayant nous-mêmes un grand intérêt à ce que la lumière soit faite sur cette affaire », a expliqué un porte-parole d'Audi. Rupert Stadler, patron de la marque aux anneaux qui avait été mis en cause par un ancien salarié, Ulrich Weiß (cf. revue de presse du 17/2/17), mais s'était vu réitéré la confiance du conseil de surveillance (cf. revue de presse du 27/2/17), a déclaré qu'il « restait beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir fermer ce dossier ».Par ailleurs, le siège de la maison-mère Volkswagen, à Wolfsburg, a également été perquisitionné dans le cadre de cette enquête.M. Stadler a en outre souligné que ni son bureau ni son domicile n'avaient été perquisitionnés. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, SPIEGEL, ZEIT 15/3/17, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 15 ET 16/3/17)

Cindy Lavrut