Affaire VW : le constructeur a présenté une nouvelle version de son plan d’investissement

Aux Etats-Unis, dans le cadre du scandale des moteurs truqués, le groupe Volkswagen a présenté une nouvelle version de son plan d’investissement dans la protection de l’environnement, qui fait partie des mesures imposées au constructeur pour régler cette affaire.En effet, pour régler l'affaire des moteurs truqués aux Etats-Unis, Volkswagen a conclu un accord avec les autorités américaines, prévoyant notamment un investissement dans le pays de 2 milliards de dollars dans des infrastructures pour véhicules verts. Sur ces 2 milliards de dollars, Volkswagen s'est engagé à investir 800 millions de dollars dans le seul Etat de Californie.La première version de son plan d'investissement en Californie avait été critiquée par des rivaux dans le domaine des bornes pour véhicules électriques et par des constructeurs qui craignaient qu'à long terme cet investissement ne donne un avantage concurrentiel à Volkswagen.Dans la nouvelle version de plan d'investissement dans les infrastructures, Volkswagen s'est engagé a investir au moins 35 % de la première tranche de son investissement (soit 200 millions de dollars, sur une période de 30 mois) dans des zones défavorisées, afin d'y promouvoir l'électromobilité.Six régions désavantagées bénéficieront d'investissements de la part de Volkswagen, et non 5, comme initialement prévu.De plus, Volkswagen étudie la possibilité d'ouvrir le réseau de recharge aux propriétaires de voitures électriques d'occasion.En outre, plus de la moitié des fonds qui seront débloqués pour installer des bornes sur des autoroutes californiennes seront utilisés pour implanter ces bornes sur des portions d'autoroutes moins fréquentées. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 30/6/17)

Cindy Lavrut