A Ingolstadt, Audi met en ?uvre le « Vorsprung durch Technik » afin de soutenir la croissance de la marque

Le site d’Audi à Ingolstadt (Bavière) regroupe une usine d’assemblage et un centre de recherche. Il s’agit notamment de l’endroit où a été développé le concept de « Vorsprung durch Technik » (progrès par la technologie), devenu le slogan de la marque aux anneaux.

Ce site est vaste comme la principauté de Monaco et produit 2 600 automobiles par jour. Un nouveau centre de design y est en construction.

Afin de poursuivre sa croissance, Audi a annoncé en janvier qu’il allait investir 24 milliards d’euros sur la période 2015-2019. 70 % de ces investissements (soit 16,8 milliards d’euros) seront consacrés au développement de nouveaux modèles et de nouvelles technologies.

Une partie de ces investissements contribuent au financement de la modernisation du site d’Ingolstadt. Celui-ci est notamment doté d’un nouveau « Lighting Assistance Center » (le LAC), un dispositif de 120 m de long où sont testés les éclairages des nouvelles Audi.

L’éclairage est l’un des aspects technologiques par lesquels se distingue la marque aux anneaux, qui a adopté les phares au xénon, puis les diodes électroluminescentes et enfin les feux laser pour sa R8. Avec les Oled, des diodes électroluminescentes organiques d’une épaisseur d’un millimètre et intégrables à différents supports, Audi veut éclairer une grande partie de l’arrière de la voiture (non seulement les phares traditionnels, mais aussi une partie de la carrosserie). L’intensité lumineuse de ces Oled peut varier selon la brutalité du freinage, avertissant ainsi les autres conducteurs d’un obstacle.

Le LAC n’est pas le seul site déterminant du centre de recherche d’Ingolstadt. En effet, le centre est également doté d’une soufflerie destinée à tester l’aérodynamisme de ses modèles, avec des ventes jusqu’à 300 km/h. Les températures reproduites dans cette soufflerie vont de -25 °C à 55 °C.

En outre, le site d’Ingolstadt développe non seulement des innovations destinées à équiper les voitures, mais aussi des technologies visant à moderniser la façon dont sont produits ces véhicules. Ainsi, près de 2 200 employés du site sont chargés de développer les machines et outils qui seront utilisés sur les chaînes d’assemblage d’Audi. La marque commence notamment à utiliser l’impression 3D pour fabriquer de petites pièces en acier, en aluminium ou en titane.

Avec toutes ces innovations et en continuant à agrandir le site d’Ingolstadt (et à y investir des sommes significatives), Audi veut rester à la pointe de la technologie automobile.

Cindy Lavrut