500 000 voitures pourraient être concernées par le scandale Volkswagen en Belgique

Le ministre belge de l’Economie Kris Peeters a indiqué au quotidien flamand Het Laatste Nieuws qu'un demi-million de véhicules du groupe Volkswagen immatriculés en Belgique pourraient être concernés par le scandale des moteurs diesel truqués.« J'ai demandé à Volkswagen de fournir rapidement des informations sur cette question et sur le niveau des dédommagements qu'il envisage. Le ministère de l'Economie va pour sa part procéder à une analyse juridique de la situation », a précisé le ministre.Le parc automobile belge est fortement diésélisé. Environ 60 % des 5,6 millions de voitures immatriculées dans le pays sont équipés d'un moteur roulant au gazole. (XINHUA 26/9/15)

Frédérique Payneau