21 % des accidents de la route mortels sont liés à la drogue

D’après l’ONISR (Observatoire national interministériel de la sécurité routière), la drogue était impliquée dans 21 % des accidents de la route mortels en 2013 (contre 30 % pour l’alcool). En 2012, 531 personnes ont été tuées (soit 32 de plus qu’en 2011) alors qu’au moins un des conducteurs présentait un test positif aux stupéfiants. « Ce nombre est en réalité plus important. Dans 38 % des accidents mortels, le résultats du test [toxicologique] n’est pas enregistré », souligne le bilan 2012 de l’accidentalité réalisé par l’ONISR. Le professeur Claude Got explique ce déficit de connaissance par le fait qu’il est « beaucoup plus long et onéreux de chercher la drogue que de chercher l’alcoolémie ».

Dans neuf cas sur dix, le produit stupéfiant consommé est du cannabis, selon la dernière grande étude sur la consommation de stupéfiants au volant, l’étude SAM, qui fait référence dans le domaine. Cette expertise date toutefois de 2003, indique LE FIGARO (30/7/14), soulignant que les consommations de drogue ont considérablement évolué ces dix dernières années. Les professionnels de santé évoquent notamment un essor de la conduite sous l’emprise de la cocaïne.

Alexandra Frutos