2013, nouvelle année faste pour l'industrie automobile britannique (1/2)

2013 a été sur quasiment tous les plans une nouvelle bonne année pour l’industrie automobile britannique. La production et les immatriculations ont continué d’augmenter, portées par d’importants investissements et le dynamisme de la demande intérieure et des exportations.

Selon les chiffres publiés par la SMMT, l’association des constructeurs britanniques, les immatriculations de voitures neuves dans le pays ont progressé de 10,8 % l’an dernier, à 2,26 millions d’unités. Elles ont dépassé les prévisions et atteint leur plus haut niveau depuis 2007. Le marché britannique a ainsi consolidé sa position de deuxième marché automobile européen, derrière l’Allemagne.

La production de voitures au Royaume-Uni a également atteint l’an dernier son plus haut niveau depuis 2007, à 1,509 million d'unités, en hausse de 3,1 %. La production pour le marché local a fait un bond de 21,8 %, à 308 367 unités. Celle pour l’exportation s'est contractée de 0,9 %, à 1,201 million d’unités, représentant 79,6 % de la production totale contre 82,7 % un an plus tôt. La hausse de la production a notamment été tirée l’an dernier par Toyota et Jaguar Land Rover. Nissan est resté le premier producteur du pays, avec 501 756 véhicules fabriqués. Les exportations automobiles constituent un point fort de l’économie britannique. Elles ont rapporté l'an dernier plus de 30 milliards de livres (36,6 milliards d'euros ; + 7 % environ) et représenté plus de 6 % des exportations totales de biens et de services.

En 2013, les investissements annoncés dans l’industrie automobile britannique ont dépassé 2,5 milliards de livres (3 milliards d’euros), ce qui renforce les estimations des analystes selon lesquelles la production de voitures au Royaume-Uni devrait atteindre 2 millions d’unités environ d’ici à 2017. Jaguar Land Rover a annoncé un investissement de 1,7 milliard de livres à Solihull, qui doit créer 1 700 emplois sur le site et environ 24 000 autres chez les fournisseurs. Bentley va pour sa part investir 800 millions de livres et créer un millier d’emplois, en vue de la mise en fabrication de son premier tout-terrain de loisir à Crewe.

Le gouvernement et l’industrie se sont par ailleurs engagés en juillet dernier à investir conjointement 1 milliard de livres (1,22 milliard d'euros) au cours des dix prochaines années pour développer et commercialiser les motorisations qui équiperont les futurs véhicules. Cet investissement s'inscrit dans une stratégie industrielle à long terme pour le secteur automobile, qui vise également à développer la chaîne d’approvisionnement, à renforcer les compétences et à maintenir un environnement attractif pour les investissements futurs.

Frédérique Payneau