Logo CCFA

Dernière Actualisation : le 6/12/2016

Accueil :: Revue de presse :: Union européenne :: Les déboires des marchés britannique et espagnol devraient entraîner une stabilisation du marché européen en 2017

< Retour

Loupe moins A A A Loupe plus

Union européenne • EtudeMarché

Les déboires des marchés britannique et espagnol devraient entraîner une stabilisation du marché européen en 2017

Publié le 14/09/2016

Après être tombé à 12,3 millions d’unités (VP) en 2013, le marché automobile européen a repris le chemin de la croissance en 2014 et devrait atteindre les 15 millions d’unités cette année (+ 5,5 %). A l’exception de l’Autriche, la Finlande et le Luxembourg, tous les marchés et notamment les plus moteurs d’Europe de l’Ouest sont en progression. Ainsi, à fin juillet, le marché européen avait déjà immatriculé 8,6 millions de véhicules (+ 8,4 %), soit 600 000 de plus que l’an dernier. Face à ce dynamisme, les différents prévisionnistes espéraient un retour aux 15,5 millions de véhicules neufs vendus en Europe dès 2017.

Mais de nouveaux facteurs viennent perturber ce scénario. Le premier est la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne. Tandis que le marché britannique a été l’un des rares marchés à être épargné par la crise pour atteindre même des records d’immatriculations, le Brexit devrait mettre un sévère coup d’arrêt aux ventes d’automobiles. En attendant l’issue des négociations avec l’UE d’abord, puis avec les Etats membres (sur les droits de douane, etc.), l’incertitude politique et économique risque de créer un certain attentisme chez les consommateurs et les entreprises. D’autant que, si la baisse de la Livre Sterling devrait aider les exportations depuis le Royaume-Uni, elle pourrait également générer une inflation qui va contraindre le pouvoir d’achat des Britanniques et augmenter les coûts des entreprises.

Pour Euler Hermes, au-delà du fait que la croissance du marché britannique devait de toute façon ralentir, les conséquences du Brexit sur le moral des ménages pourraient se faire ressentir dès la fin de l’année. Ainsi, après une petite hausse de 1 % attendue en 2016, le marché devrait se contracter fortement en 2017, aux alentours de – 9 % (205 000 unités de moins), estime le cabinet de solutions d’assurance-crédit dans son dernier bulletin économique.

Le second facteur est l’arrêt de la prime à la casse (Plan Pive) en Espagne. Après avoir été renouvelé huit fois, ce plan sera définitivement arrêté en fin d’année. Sa mise en place en 2012 avait permis au marché espagnol de repartir à la hausse et de croître chaque année après qu’il a été divisé quasiment par deux entre 2007 et 2011 (il était tombé à 808 000 unités). En progression de 11,3 % depuis le début de l’année (794 629 unités à fin août), le marché espagnol devrait clore l’année 2016 sur une progression de 11 %, prévoit Euler Hermes. Mais sans prime, dans un contexte économique encore instable, le marché espagnol chutera à nouveau de 10 % en 2017 (100 000 unités de moins), anticipe le cabinet. Avec la perte de ces 300 000 unités (Espagne + Royaume-Uni) et une croissance plus modérée sur les autres marchés d’Europe de l’Ouest, le marché européen sera seulement stable en 2017, explique le cabinet. Dans le détail, Euler Hermes table sur un marché français atteignant 2,1 millions d’unités en 2017, ce qui représenterait une hausse de 3 %, après celle de 6 % attendue pour 2016. Le marché allemand resterait stable en 2017, après une progression de 5,5 % en 2016, à 3,35 millions d’immatriculations.

Enfin en Italie, l’amélioration de la situation économique et les besoins de renouvellement des véhicules devraient se concrétiser par une hausse de 15 % des immatriculations en 2016, à 1,8 million d’unités, soit encore 600 000 unités en dessous de son niveau d’avant-crise. Et en 2017, la croissance devrait ralentir pour se situer à + 5 %. « Dans ce contexte de ralentissement du marché, la concurrence va encore s’intensifier entre pays producteurs, qui par des accords de compétitivité se verront confier les nouveaux modèles et assureront les volumes, et pays designers, qui offriront les meilleures gammes et les meilleures technologies en phase avec les attentes du client final. Les marges, elles, refaites grâce aux prix bas du pétrole et de l’acier, devraient être mises sous pression », conclut le cabinet dans son étude. (AUTOACTU.COM 14/916)

Bookmark and Share
Recherche Revue Presse

Du :

Au :

Flux RSS
Nuage de mots clés
Adhérents PSA Renault Renault Trucks

CCFA, le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles vous propose toute l’actualité de l’automobile. Découvrez le marché de l’automobile avec les statistiques du marché automobile asiatique, du marché automobile européen et tous les chiffres sur l’industrie automobile. Retrouvez également toutes les nouveautés écologiques du secteur automobile : voiture hybride, voiture électrique, voiture écologique ou encore voiture propre ainsi que toute l’actualité des constructeurs auto en termes de mobilité durable. CCFA vous invite également à retrouvez les rubriques : Immatriculations, salon automobile et mondial de l’automobile.

Partenaires : Professionnels, immatriculer vos véhicules dans le SIV | Formez-vous, au management du risque Informatique et Libertés dans le secteur automobile | Staaat, l’outil de business intelligence automobile | Fichier des responsables de flotte automobile | Achat fichiers d’adresses en ligne | Mailing publipostage en ligne | Web service d’identification de véhicule par la plaque d’immatriculation

Copyright© CCFA - 2011 - Conception et réalisation : Artaban - Design : Lucas Borquez - Réalisé avec SPIP