Logo CCFA

Dernière Actualisation : le 9/12/2016

Accueil :: Revue de presse :: France :: Le Groupe PSA explique son intérêt pour l’impression 3D

< Retour

Loupe moins A A A Loupe plus

France • PSA Peugeot Citroën

Le Groupe PSA explique son intérêt pour l’impression 3D

Publié le 20/09/2016

Avec l’impression métallique, l’industrie automobile pourrait s’affranchir de la nécessité de faire des grandes séries pour baisser les coûts et « rapprocher les lieux de production des lieux de consommation », explique Yann Vincent, directeur industriel et supply chain du Groupe PSA.

Le partenariat stratégique signé il y a quelques jours par le Groupe PSA avec la société américaine Divergent 3D va permettre l’étude de la faisabilité de la fabrication de la structure même d’une voiture par impression 3D. « Nous sommes vraiment aux prémices de cette collaboration », indique Yann Vincent, directeur industriel et supply chain du Groupe PSA. « On avance sur des éléments basiques pour comprendre cette technologie : combien ça coûte ? est-ce que techniquement ça marche ? quel poids on gagne ? », précise-t-il.

L’originalité de Divergent 3D est de proposer une technologie qui permet de concevoir la structure même de la voiture. Schématiquement, dans ce processus, le châssis du véhicule est composé de tubes assemblés par impression métallique 3D de ce que l’entreprise qualifie de « nœuds ». « On va avoir des nœuds en impression 3D reliés par des tubes et c’est cela qui va donner la rigidité au véhicule sans soudure », souligne Yann Vincent, soulignant que Divergent 3D est la seule entreprise à proposer cette technologie d’impression. « Derrière, ce que l’on peut imaginer est de l’habiller avec des panneaux plastiques », ajoute-t-il.

Les implications de cette fabrication sont considérables puisqu’elle permettrait en théorie de produire à coût comparable des petites ou grandes séries par la baisse draconienne des montants d’investissement dans la production. « L’impression 3D pourrait remettre en cause le paradigme classique qui fait que l’on a besoin de volumes pour amortir les investissements », puisqu’elle « évite les investissements qui sont très lourds en emboutissage, les investissements très lourds en assemblage, donc la soudure, et évite les investissements très lourds en peinture lorsque vous avez une caisse complète à passer », détaille le dirigeant. Au final, l’usine ne coûte plus « que » l’investissement dans l’assemblage. « C’est en ce sens-là qu’on peut imaginer rapprocher les lieux de production des lieux de consommation et répondre à des demandes que l’on voit poindre un peu partout qui sont des demandes de localisation de la fabrication », détaille Yann Vincent. Outre cet aspect politique, il y a aussi l’aspect environnemental, avec la réduction de l’empreinte carbone de la production automobile par l’économie de matière première et de transport. « La taille des séries que l’on est susceptible de faire va être directement influencée par les capacités d’impression. Or, les capacités d’impression, on les voit suivre une courbe exponentielle. Entre 2010 et 2020, la capacité d’impression 3D est multipliée par 1 000. Aujourd’hui, elle a déjà été multipliée par 100. On va encore avoir un facteur 10 », explique M. Vincent. Cette baisse de coût contribuera à rendre cette technologie pertinente pour des séries plus courtes.

Le coût de production de la poudre d’aluminium, qui est la matière première utilisée pour cette technologie, va lui aussi baisser. « Aujourd’hui, produire de la poudre d’aluminium est extrêmement coûteux. Divergent 3D travaille sur des coûts de production de cette poudre avec des perspectives de réduction très fortes qui amèneraient à un horizon pas très lointain le coût unitaire de la poudre d’aluminium légèrement plus cher que le coût de l’aluminium lui-même », précise Yann Vincent. Reste la qualité du produit fini, qui là aussi doit progresser pour atteindre « des qualités de finition qui devraient éliminer le post traitement en sortie d’impression ». « Ce sont des éléments qui nous font penser que c’est une technologie à laquelle a minima on doit s’intéresser et qui peut être très impactante pour le futur », conclut le dirigeant. (AUTOACTU.COM 20/9/16)

Bookmark and Share
Recherche Revue Presse

Du :

Au :

Flux RSS
Nuage de mots clés
Adhérents PSA Renault Renault Trucks

CCFA, le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles vous propose toute l’actualité de l’automobile. Découvrez le marché de l’automobile avec les statistiques du marché automobile asiatique, du marché automobile européen et tous les chiffres sur l’industrie automobile. Retrouvez également toutes les nouveautés écologiques du secteur automobile : voiture hybride, voiture électrique, voiture écologique ou encore voiture propre ainsi que toute l’actualité des constructeurs auto en termes de mobilité durable. CCFA vous invite également à retrouvez les rubriques : Immatriculations, salon automobile et mondial de l’automobile.

Partenaires : Professionnels, immatriculer vos véhicules dans le SIV | Formez-vous, au management du risque Informatique et Libertés dans le secteur automobile | Staaat, l’outil de business intelligence automobile | Fichier des responsables de flotte automobile | Achat fichiers d’adresses en ligne | Mailing publipostage en ligne | Web service d’identification de véhicule par la plaque d’immatriculation

Copyright© CCFA - 2011 - Conception et réalisation : Artaban - Design : Lucas Borquez - Réalisé avec SPIP